Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Pascaloup de Savoie
  •  Pascaloup de Savoie
  • : Fenêtre ouverte sur le monde, à plus d'un titre : poésie, sport, maîtrise de l'information...
  • Contact
28 janvier 2023 6 28 /01 /janvier /2023 11:50

 

C'est pas Homme possible ! ;

le sang de l'Armée rouge se glace

dès l'entrée au camp d'Auschwitz.

 

Mon frère en lambeaux

de chair, pardonne-moi

le cœur et les bras tardifs.

 

Depuis l'autre monde, des âmes

par millions hurlent sur la bête

immonde et nous blâment.

 

Repost0
9 janvier 2023 1 09 /01 /janvier /2023 07:48

 

" Je revendique très fort

le droit à la nostalgie.

 

Il est barbare de criminaliser

ce sentiment aujourd'hui."

 

 " Passons passons puisque tout passe

Je me retournerai souvent ".

 

Alain Finkielkraut et Guillaume Apollinaire

dans le texte et j'ajoute : " You"ll love past as your next."

 

Repost0
24 décembre 2022 6 24 /12 /décembre /2022 19:18
Portiques de félicité

 

Ma petite maman a toujours aimé

prendre l'Air du temps. Si je ne m'abuse,

en eau de toilette aussi Nina Ricci le diffuse.

 

Maurice, grand prince des arcades,

ne sourcille guère pour cette offrande ;

fragrance inoubliée, Gaby se fend d'un Lys d'or *.

 

* Illustre bijouterie fantaisie de la famille Bauer.

Repost0
23 décembre 2022 5 23 /12 /décembre /2022 14:33
Mamy, il te reste bien du romarin ?

 

Tout le régal que je concocte

avec Frérot pour ce midi,

 

c'est à ton tour de main inégalable

que nous le devons. Certes, la moutarde

 

montait le plus souvent au fusil du lapin  ;

aujourd'hui, il revient à une cartouche

de civet de mettre le feu à notre table.

 

Le lapin nous vient du bon air de Novalaise

et de l'élevage débonnaire de Pascal : balèze !

 

Ma Grand-mère se tenait droite comme un i ; elle ne redressait aucune aurore

Repost0
17 décembre 2022 6 17 /12 /décembre /2022 17:26
Retombées de la pluie iodée

 

Un Basque, souriant sous son béret

à la supérette de Novalaise, a parqué

deux douzaines d'huîtres de Cancale.

 

Sur mon visage, coule la perle

des vacances heureuses avec Maman.

 

Les coquilles sont pleines de sel ;

éclairées aux bougies offertes

 

par des amis du collège, elles renoncent

à répandre le parfum de l'amertume.

 

Du pain de seigle et des vendanges tardives

ajoutés, je cesse de prêter attention

aux galères en vogue sur C News.

 

J'ai recouvré l'appétit de la mer

et la fourchette des grandes marées. 

 

4 août 2005, abolition du privilège de Saint-Malo

4 août 2005, abolition du privilège de Saint-Malo

Repost0