Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Pascaloup de Savoie
  •  Pascaloup de Savoie
  • : Fenêtre ouverte sur le monde, à plus d'un titre : poésie, sport, maîtrise de l'information...
  • Contact
17 mars 2022 4 17 /03 /mars /2022 09:02
Le Trèfle à l'honneur

 

Dans le champ béni de Saint Patrick

le régiment, qui reste on ne peut plus gaillard

 

à ma mémoire d'appelé, passe au vert honorifique

sans être, des deux ventricules, traînard

 

du sang des enfants de Marioupol ;

sous le lion de Belfort, n'opère pas Guignol.

 

Repost0
16 mars 2022 3 16 /03 /mars /2022 09:19
Un autre monde, humain celui-là, est possible

 

Gare de Versailles, le conducteur du train

sait que la France briochée choisira de le laisser

encore faire machine avant. Actionner le frein

pour les Morts de la rue, c'est royalement dépassé.

 

Repost0
14 mars 2022 1 14 /03 /mars /2022 18:43

 

Dis, qu'as-tu fait, France que voilà,

de ton enfance ? Sur l'autel d'un second mandat,

tu l'as sacrifiée, et avec elle toutes les valeurs

qui donnaient au réel de la profondeur.

 

Tu n'aurais jamais dû t'éloigner de ton arbre ;

à présent, tes enfants qui ont réussi étreignent

les gens qui ne sont rien d'un baiser de marbre.

Tu as donné le feu vert au monde impitoyable,

 

et il s'empresse d'opposer un feu rouge pitoyable

à qui ose encore éprouver de la mélancolie

dans le champ où ne pousse aucune ancolie.

Au demeurant, demeurée, tu as mis au placard 

 

le drapeau béni de la Nation, au profit du traînard

européen. Dis, qu'as-tu fait, France que voilà,

de ton existence ? Tu l'as confiée à un sonneur de glas ;

ne t'étonne pas maintenant si ton cœur saigne.

 

Repost0
14 mars 2022 1 14 /03 /mars /2022 08:43

 

Une famille ukrainienne a, dans le cœur,

tout pour me faire baisser les yeux.

Notre chemise européenne a la blancheur

qui tranche avec le sang des adieux.

 

Katroussia connaît le grand Kobzar ;

ses poèmes faisaient fuir les Moscals.

La veillée dénonce désormais le hasard

de nos textes à réduire Poutine ! Pascal.

 

" Le bonheur de l'un, les larmes de l'autre,

Tout est absorbé par la nuit.

Elle les couvre tous, l'obscurité,

Comme une mère ses enfants ".

 

Extrait du recueil de Taras Chevtchenko,

reçu samedi par la poste Decitre.

Repost0
13 mars 2022 7 13 /03 /mars /2022 12:05

 

Il est des cœurs qui ont l'épaisseur

d'un billet de banque. La faillite

les guette, une hypothèse sans mérite

pour les électeurs doublés de boursicoteurs.

 

Je voterais pour les pauvres !

Repost0