Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Pascaloup de Savoie
  •  Pascaloup de Savoie
  • : Fenêtre ouverte sur le monde, à plus d'un titre : poésie, sport, maîtrise de l'information...
  • Contact
7 février 2015 6 07 /02 /février /2015 14:58

4195511911.JPG

Un mois à peine après l'attentat

à la liberté de Charlie, le délit

de blasphème n'existe toujours

pas dans notre saine République.

 

Pour être également attachés

au respect des consciences

(et je reprendrai ce mot géant

d'une petite sixième : "Un crayon

peut blesser le coeur"), nous ne

pouvons qu'applaudir la résistance

de la liberté d'expression.

 

Et la lecture de Charles de Saint-Sauveur

dans Aujourd'hui en France nous invite 

à nous souvenir que François-Jean Lefebvre,

chevalier de La Barre, présenté comme

"impie, blasphémateur et sacrilège exécrable",

fut, à ce chef d'accusation, le dernier condamné

à mort de notre pays.

 

Son exécution se déroula le 1er juillet 1766

sur la place du marché à Abbeville ; on lui

trancha la tête et son corps, sur lequel avait

été cloué un exemplaire du "Dictionnaire

philosophique, portatif" de Voltaire,

fut jeté au bûcher.

Partager cet article

Repost0

commentaires